Ancrer les stéréotypes féminins grâce aux dessins animés

On a tous eu à adorer les dessins animés à un moment de la vie. Ceux ci sont très nombreux et différents selon les chaines de télévision. Cependant, le même engouement et la même fascination demeure concernant les héroines de déssins  animés. Sans pour autant s’en rendre compte, il est important de noter qu’elles ont un physique de rêve. Et même parmi les personnages, les autres femmes qui ne respectent pas ses critères sont marginalisées, et subissent des railleries.

barbie

Des modèles discriminatoires

Ces dessins animés sont destinés à des enfants en bas âge, et il est malheureux de constater que les petites filles sont entrainées dès le berceau à se conformer à une certaine taille pour être appréciées. Barbie,  Esméralda et bien d’autres encore sont toutes belles. Elles se carcatérisent pas une longue chevelure blonde rousse, ou noire, avec des jolies yeux, une poitrine bien en vue, et un acoutrement qui met en valeur leurs formes. Certes, les enfants apprennet des choses en regardant ces dessins, mais il existe aussi des contenus inexprimés.
Ce sont là quelques tares relévés depuis des années déjà. La sociologue des Mélanie Lallet affirme en effet que «Si on sépare l’analyse en deux prismes, du point de vue de l’apparence, ils ont recruté Barbie. Mais de l’autre côté, elle bouscule les stéréotypes dans la narration et dans son identité». Malheureusement le maquillage, l’allure sexy et tous les atouts de ces héroines ne font que creuser l’écart des clichets.